Taylor Swift

Weisheit besteht darin, dass wir die kleinen Wissensbrocken, die wir uns aneignen, wie die in diesem Artikel über Taylor Swift enthaltenen, in Beziehung setzen und anwenden können. Wenn Sie also ein wenig mehr über die Informationen wissen, die wir heute über Taylor Swift haben, kommen Sie der Weisheit ein Stück näher, aber es ist Ihre Aufgabe, zu wissen, wann und wie Sie all die Daten, die wir Ihnen in diesem Artikel anbieten, nutzen. Wir hoffen, dass Sie davon Gebrauch machen werden.

In unserem Bemühen, dir zu helfen, den Weg zur Weisheit und damit zu dem Glück zu finden, das diejenigen, die an Ananda glauben, glauben, dass es schenkt, haben wir versucht, deine Reise durch diesen Artikel über Taylor Swift so weit wie möglich zu vereinfachen. Sie werden sehen, dass sowohl das Layout als auch die Art und Weise, wie es erklärt wird, so gestaltet sind, dass es leicht ist, die wichtigsten Fakten zu behalten. Wir versichern Ihnen, dass dies die aktuellsten Informationen sind, die wir gefunden haben, und dass wir darauf geachtet haben, dass sie aus zuverlässigen Quellen stammen. Wir sind sicher, dass die Lektüre dieses Artikels über Taylor Swift bei Ihnen neue Fragen aufwirft. Deshalb möchten wir Sie ermutigen, Ihrem Instinkt und Wissensdurst zu folgen und nach neuen Antworten zu suchen, die Sie sicher in anandapedia.com finden werden. Danke, dass Sie uns helfen, eine klügere und glücklichere Gemeinschaft zu schaffen.

Taylor Alison Swift [tel ælsn swft][Note 1], née le à Reading, en Pennsylvanie, est une autrice-compositrice-interprète et actrice américaine. Son lyrisme narratif, qui sinspire souvent de ses expériences personnelles, est largement salué par la critique et la couverture médiatique.

La sortie de son premier album intitulé Taylor Swift (2006) fait d'elle une star de la musique country. Sa chanson Tim McGraw a marqué son premier succès dans le top 40 alors[1] qu'elle avait seize ans. Elle devient rapidement, grâce à Our Song, la plus jeune artiste à avoir un single  qu'elle a elle-même écrit et composé  en tête des classements musicaux. En 2008 paraît son deuxième album, intitulé Fearless. Soutenu par deux singles de style pop, Love Story et You Belong with Me, Fearless devient l'album le plus vendu des États-Unis en 2009 et l'artiste lance sa première tournée mondiale, le Fearless Tour. L'album remporte quatre Grammy Awards, dont celui de « l'album de l'année », ce qui fait de Taylor Swift la plus jeune artiste à avoir remporté ce prix. Son troisième album, Speak Now (2010), se vend à plus d'un million d'exemplaires la première semaine après sa sortie. Swift part peu après pour une tournée mondiale de plus de cent concerts.

En 2012, elle fait paraître son quatrième album, intitulé Red qui s'écoule à 1,2 million d'exemplaires dès la semaine de sa sortie et qui s'éloigne des sonorités country pour plaire à un public large et international. Le premier single de l'album intitulé We Are Never Ever Getting Back Together est son premier tube à atteindre la tête du Billboard Hot 100. Les singles qui suivent connaissent eux aussi un grand succès, à l'instar de I Knew You Were Trouble ainsi que 22.

En 2014, son cinquième album 1989 se place à la tête des ventes dans 78 pays et, après avoir battu le record de précommandes, s'écoule à plus de 600 000 exemplaires en 24 heures aux États-Unis. En une semaine, l'album se vend à près de 1,3 million d'exemplaires, battant le record de Red et devenant même l'album le plus vendu sur une semaine depuis juin 2002 et l'album de Eminem, The Eminem Show[2]. 1989 marque par ailleurs la consécration pour la chanteuse qui devient alors une véritable pop star internationale enchaînant les tubes. Il est l'un des albums pop les plus récompensés de l'histoire, grâce notamment au prestigieux Grammy de l'album de l'année[3]. Côté singles, elle devient la première artiste féminine à se substituer elle-même à la première place du Billboard Hot 100 avec Blank Space, détrônant Shake It Off.

Son sixième album, Reputation, marque un tournant dans sa carrière. Il répond au cyberharcèlement que la jeune femme a subi en 2016. Il se vend dès la première semaine à 1 216 000 exemplaires aux États-Unis. Cela fait ainsi de Taylor Swift la seule artiste de l'histoire à vendre consécutivement quatre albums à plus d'un million de copies, la semaine de leur sortie, dans son pays[4]. Le premier single, Look What You Made Me Do, apparaît après des longs mois de silence médiatique de la part de Taylor Swift. Son clip, publié le , bat le record du clip le plus vu en une journée sur YouTube, avec 48 millions de vues en 24 heures et est considéré comme l'un des retours les plus remarqués dans l'industrie musicale.

Taylor Swift revient en 2019 avec Me!, dont le clip est visionné plus 57 millions de fois en 24 h. Cette chanson est le premier single de son septième album, Lover, qui se hisse lui aussi en tête des classements américains. Il lui permet par ailleurs de devenir l'artiste la plus récompensée de l'histoire des American Music Awards, battant le record de Michael Jackson[5], en 2019, cérémonie durant laquelle elle est désignée Artiste de la décennie[6]. Elle est également nommée Femme de la décennie par le magazine Billboard[7]. Après avoir sorti en 2020 deux albums de style folk, Folklore et Evermore, prouvant encore une fois ses capacités d'écriture et largement acclamés par la presse internationale, Taylor Swift commence en 2021 à réenregistrer ses premiers albums pour en récupérer les droits: en avril sort la réédition de Fearless puis de Red (en).

En , elle sort son dixième album, Midnights, qui devient l'album le plus streamé en un jour sur Spotify. Le jour de la sortie de l'album, Taylor Swift devient l'artiste musicale la plus streamé en un jour sur Spotify avec 228 millions d'écoutes en 24 heures, surpassant Bad Bunny[8]. Taylor Swift est la première artiste de l'histoire à occuper les dix premières places du classement Hot 100 de Billboard. L'album se classe numéro 1 au France la première semaine de sa sortie avec presque 20 000 ventes ; c'est la première fois que Taylor Swift décroche un numéro 1 en France[9]. L'album bat plusieurs records, et signe son grand retour dans l'univers pop.

Accumulant près de 500 récompenses en quelques années (dont onze Grammy Awards et trente-deux American Music Awards[10]), elle a vendu plus de cinquante millions d'albums dont trente-sept millions d'albums aux États-Unis en 2019[11], ce qui fait d'elle l'une des artistes ayant vendu le plus de disques de l'histoire[12],[13]. Le magazine Forbes a nommé Swift la « célébrité la mieux payée de l'année » en 2016 et en 2019[14], notamment grâce au Reputation Stadium Tour, tournée la plus lucrative de l'histoire des États-Unis. En mai 2015, elle devient la plus jeune à faire son entrée dans la liste des femmes les plus puissantes du monde réalisée par Forbes[15],[16]. Au total, elle détient plus de 35 records absolus dans le monde de la musique, ce qui fait d'elle l'artiste la plus puissante actuellement. Au États-Unis, des journalistes et des experts l'appellent "The Music Industry" pour montrer à quel point elle joue un rôle primaire dans l'industrie musicale[8].

En plus de sa carrière musicale, Taylor Swift a joué dans des épisodes de séries télé : elle a joué Haley Jones dans les Experts (2009) et Elaine dans New Girl (2013) et a eu des rôles dans plusieurs films : Felicia dans la comédie romantique La Saint-Valentin (2010), Audrey, dans Le Lorax (2012), Rosemary, dans Le passeur (2014), Bombalurina dans Cats (2019) ainsi que le rôle d'une fille en deuil dans le prochain film de David O. Russell.

Biographie

Jeunesse (19892004)

Taylor Swift est née le à Reading, en Pennsylvanie[17]. Son père, Scott Kingsley Swift, est conseiller financier chez Merrill Lynch[18],[19]. Sa mère, Andrea (née Finlay), est femme au foyer et travaillait auparavant comme directrice de marketing des fonds mutuels[20]. Andrea passe les dix premières années de sa vie à Singapour, où son père, originaire de Pennsylvanie, est ingénieur et l'héritier de trois générations de présidents de banque[17], avant de s'installer au Texas. Swift tient son prénom du chanteur américain James Taylor ; sa mère pensait qu'un nom neutre l'aiderait à forger une carrière réussie[21]. Elle a un frère cadet, Austin (né le ), qui est diplômé de l'université Notre-Dame-du-Lac[22].

Taylor Swift a grandi dans une famille chrétienne, de confession catholique, dévouée et pratiquante[23],[24],[25]. Dans sa jeunesse, elle assiste chaque dimanche aux offices religieux de sa paroisse, et participe à des retraites spirituelles pour étudier la Bible dans les campagnes rurales de Pennsylvanie[24]. Elle chante chaque semaine dans la chorale de l'église en compagnie de sa grand-mère, Marjorie Finlay, ancienne artiste lyrique d'opéra classique[24]. Swift se remémore ces moments partagés ensemble à l'église: « Je me souviens de [ma grand-mère] qui chantait, du frisson ressenti. Elle a été une de mes premières inspirations. »[24]

Taylor Swift est pré-scolarisée à l'école privée catholique Alvernia Montessori School dirigée par les surs franciscaines, où elle développe un intérêt précoce pour la musique et le chant[23],[25]. La maîtresse principale de l'école, sur Ann Marie Coll, se souvient : « Elle était un peu timide mais pas trop, et aimait toujours chanter. Taylor n'était pas têtue, mais c'était une petite fille déterminée. Quand elle se concentrait sur quelque chose, elle était très résolue »[25]. Elle rejoint ensuite l'école privée Wyndcroft School[26]. À l'âge de neuf ans, Swift part s'installer avec sa famille à Wyomissing[27], où elle fait ses études à l'école West Reading Elementary Center ainsi qu'au Wyomissing Area Junior/Senior High School[28].

Swift passe une partie de son enfance dans une ferme de sapins de Noël de onze hectares située dans le comté de Montgomery, en Pennsylvanie. Elle passe ses vacances d'été dans la maison de sa famille à Stone Harbor, dans le New Jersey, et décrit l'endroit comme étant « là où la plupart de ses souvenirs d'enfance se sont créés[29]. » Une des premières passions de Swift était l'équitation classique, sa mère l'ayant mise en selle à neuf mois ; par la suite, Swift participait à des concours hippiques[30]. Ses parents possédaient plusieurs Quarter Horses ainsi qu'un poney shetland. En quatrième année, elle remporte un concours national de poésie avec son poème A Monster In My Closet.

À l'âge de neuf ans, Swift commence à s'intéresser aux comédies musicales et à participer à des productions telles que Grease, Annie, Bye Bye Birdie et La Mélodie du bonheur[31][source insuffisante]. Elle se rendait régulièrement à Broadway pour prendre des cours de chant et de comédie. Cependant, après avoir passé plusieurs années à auditionner à New York sans rien obtenir, Swift commence à s'intéresser à la musique country[32]. Elle passait ses fins de semaine à chanter à des festivals locaux, foires, cafés, concours de karaoké, clubs et hôpitaux[20]. À l'âge de onze ans, après plusieurs tentatives, Swift remporte une compétition locale de révélation talents après avoir chanté Big Deal de LeAnn Rimes et a l'occasion de participer à un concert de Charlie Daniels dans un amphithéâtre à Strausstown, en Pennsylvanie. Son ambition et son intérêt pour la musique country commencent alors à séparer Swift de ses camarades de classe[17].

Après avoir regardé un épisode de Behind the Music (une émission documentaire dont chaque épisode se concentre sur un musicien ou groupe populaire) avec Faith Hill, Swift veut déménager à Nashville, au Tennessee, pour sa carrière musicale[27]. Elle y va alors avec sa mère pendant sa semaine de relâche afin d'offrir aux labels du quartier de Music Row des enregistrements d'elle chantant des chansons de Dolly Parton et des Dixie Chicks, dans l'espoir de se faire signer par l'une d'entres elles [33]. Elle est rejetée à de nombreuses reprises, et réalise que « tout le monde dans cette ville voulait faire ce que je voulais faire. Alors je me disais tout le temps qu'il fallait que je trouve un moyen de me différencier[34]. » À l'âge de onze ans, elle interprète l'hymne national américain lors d'un match des Sixers de Philadelphie devant une foule de 20 000 personnes, un rêve qu'elle réalise sans avoir de label. Quand Swift a douze ans, un réparateur informatique lui apprend à jouer de la guitare et elle s'inspire des trois accords qu'il lui enseigne pour écrire sa première chanson, Lucky You[35]. En 2003, Swift et ses parents s'associent avec un manager de New York, Dan Dymtrow, à l'aide duquel Swift devient mannequin pour la campagne Rising Stars de Abercrombie & Fitch et fait la rencontre plusieurs labels[36]. Après avoir chanté lors d'un concert organisé par RCA Records, elle fait de nombreux aller-retours de Wyomissing à Nashville[37].

À quatorze ans, son père quitte la banque Merrill Lynch de Pennsylvanie pour celle de Nashville ; la famille s'installe dans une maison près d'un lac à Hendersonville, au Tennessee[17]. Plus tard, Swift décrit ceci comme un sacrifice incroyable fait par sa famille[33]: « Mes parents ont vu que c'était vraiment une obsession, que je n'allais pas lâcher l'affaire et que ce n'était pas un caprice d'adolescente. Ils ont été jetés là-dedans[38] [...] Nous n'avions aucune idée de ce que nous faisions. Mes parents m'ont acheté un livre sur l'industrie de la musique[39]. » Dans le Tennessee, Swift étudie au Hendersonville High School pour sa première et deuxième année[40]. Pour sa troisième et quatrième année, elle intègre l'Aaron Academy, une école privée chrétienne offrant des cours à domicile. En 2008, elle est diplômée[41],[42].

Débuts et Taylor Swift (20042006)

Dans le cadre de son développement artistique avec RCA Records, Swift participe à des séances d'écriture aux côtés d'auteurs expérimentés tels que Troy Verges, Brett Beavers, Brett James, Mac McAnally et The Warren Brothers[43],[44]. Elle forme finalement une relation durable avec Liz Rose[45], qu'elle assiste lors d'un évènement pour les auteurs-compositeurs, et avec qui elle écrit plusieurs chansons[46]. Elles se rencontrent chaque mardi, après l'école, pour des séances d'écriture. Rose explique que ces séances avec Swift étaient « les plus faciles que j'aie pu faire. En gros, j'étais juste son éditrice. Elle écrivait sur ce qui lui était arrivé à l'école le jour même. Elle avait une vision très claire sur ce qu'elle essayait de dire. Et elle débarquait avec des accroches incroyables. » Elle enregistre également quelques démos avec le producteur Nathan Chapman[46].

Après avoir joué lors d'un showcase pour BMI à New York[44], Swift devient la plus jeune artiste embauchée par la maison d'édition de musique, Sony/ATV Music Publishing[47]. À quinze ans, elle quitte RCA Records ; le label souhaitant attendre sa majorité (21 ans) pour sortir son premier album, elle se sent désormais prête à lancer elle-même sa propre carrière[48],[49]. Elle se sépare également de son manager Dan Dymtrow, qui, par la suite, porte plainte contre elle et ses parents[36]. « J'ai vraiment senti que je manquais de temps. » Swift déclare plus tard : « Je voulais saisir l'opportunité d'enregistrer ce que je traversais dans un album[50]. » Lors d'un show case au café Blue Bird en 2005, Swift attire l'attention de Scott Borchetta (en), un producteur exécutif de DreamWorks Records sur le point de fonder son propre label, Big Machine Records. Elle devient alors l'une de ses premières artistes[45] et son père touche l'achat d'une participation de 3 % de la jeune entreprise. Pour sa première fois dans l'univers de la country, Scott Borchetta s'arrange pour que Swift fasse un stage au CMA Music Festival (en)[51].

Swift se lance dans son premier album éponyme peu de temps après. Ayant écrit aux côtés d'auteurs expérimentés, Swift convainc Big Machine Records de prendre la démo qu'elle avait enregistrée pour le producteur Nathan Chapman (en). Ce fut le premier enregistrement d'un album studio pour Scott Borchetta, mais Swift sentait qu'ils avaient le bon « feeling[48]. » Finalement, Chapman produit toutes les chansons, à l'exception d'une, sur son premier album. Elle décrit cet album comme son « journal intime » révélant toute sa jeunesse[52]. Elle déclare : « même si on dirait que j'ai eu 500 petits amis », beaucoup de chansons sont observatrices[48]. Swift écrit d'elle-même trois chansons dont deux singles, et coécrit le reste de l'album aux côtés d'auteurs comme Liz Rose, Robert Ellis Orralln et Angelo Petraglia. Musicalement, l'album Taylor Swift sorti en , est décrit comme « un mélange entre la country traditionnelle et des guitares rock[53]. » PopMatters déclare espérer que Swift « sera capable de trouver un compromis entre la country traditionnelle et ses évidentes sensibilités pop, parce que Taylor Swift suggère qu'elle peut faire mieux[54]. » Sasha Frere-Jones du New Yorker décrit Swift comme une « prodige ». Il complimente aussi les paroles du single Our Song : « Il avait une main sur le volant, l'autre sur mon cur[55]. » Country Weekly sentait que « le matériau le plus réfléchi suggère un talent prêt à durer bien au-delà du niveau secondaire[56]. » Rolling Stone décrit Swift « aux yeux brillants mais remarquablement expérimentée » et admire Our Song pour sa chantante mélodie qui rappelle Britney Spears et Patsy Cline[53].

Singles et tournée promotionnelle (20072008)

Big Machine Records est encore à ses débuts lorsque Swift sort son premier single intitulé Tim McGraw en . Avec l'aide de sa mère, Swift envoyait des maquettes du single à plusieurs stations de radio[57]. Elle passe l'année 2006 à faire la promotion de Taylor Swift avec une tournée radio et commente plus tard : « Les tournées radio, pour la plupart des artistes, durent six semaines. En ce qui me concerne, la mienne a duré six mois. »[48]. Swift cuisinait des cookies et peignait des toiles pour tous ceux qui s'occupaient de sa tournée. Elle est apparue sur plusieurs plateaux télé tels que Grand Ole Opry, Good Morning America[58], Total Request Live[59]. Elle signe également pour être porte-parole de la marque de vêtements L.e.i[60],[61]. Swift se décrit comme « une enfant d'Internet » utilisant Myspace pour avoir des fans[62]. Elle écrivait ses propres messages, laissait des commentaires sur les comptes de ses fans et répondait personnellement à ses fans[63]. Pendant cette période, cela était « révolutionnaire dans la musique country[64]. » Scott Borchetta déclare que sa décision de signer une adolescente de 16 ans, auteure-compositrice-interprète, avait initialement choqué ses connaissances dans l'industrie de la musique, mais Swift puisait dans un marché jusque-là inconnu : les adolescentes qui écoutent de la musique country[64]. Après la sortie de Tim McGraw, quatre autres singles sortent entre 2007 et 2008 : Teardrops on My Guitar, Our Song, Picture to Burn et Should've Said No. Ils ont tous eu du succès dans le Hot Country Songs avec Our Song et Should've Said No en tête des charts. Our Song fait de Swift l'artiste la plus jeune à avoir un single écrit par elle-même, en tête des charts[65] et Teardrops on My Guitar récolte un petit succès comparé aux autres singles ; elle atteint la treizième place du Billboard Hot 100. L'album recense plus de 39 000 exemplaires vendus dès la première semaine[66] ; en , il se vend à plus de 5,5 millions d'exemplaires à l'international[67]. En , elle fait paraître un album de Noël intitulé Sounds of the Season: The Taylor Swift Holiday Collection, ainsi qu'un EP, Beautiful Eyes, sorti en [68],[69].

Swift fait de nombreuses tournées afin de promouvoir son album. En plus des dates de festivals et de théâtre, elle fait les premières parties de nombreux artistes de musique country. Fin 2006, elle fait la première partie de Rascal Flatts pour la dernière date de leur tournée Me & My Gang Tour, après le renvoi de l'artiste précédent qui devait assurer la première partie de cette date, Eric Church[58]. En 2007, elle effectue la première partie des vingt dates de la tournée de George Strait[70], plusieurs dates de Kenny Chesney[71], quelques dates de Brad Paisley[72] puis plusieurs dates pour la tournée de Faith Hill et son époux Tim McGraw[73]. En 2008, elle repart en tournée avec le groupe Rascal Flatts pour leur tournée Still Feels Good Tour[74]. En plus d'interpréter ses propres chansons, Swift fait plusieurs reprises de Beyoncé, Rihanna, John Waite, Lynyrd Skynyrd et Eminem[71],[75],[76]. Elle effectue plusieurs séances de rencontres avec ses fans après ses concerts pendant quatre heures[77]. En 2007, Swift et Alan Jackson sont nommés « Artistes de l'année » lors des Nashville Songwriters Association International ; elle est la plus jeune artiste à avoir eu ce titre. Elle est également récompensée dans la catégorie « Meilleure nouvelle artiste » lors des Country Music Association Awards[78]. En 2008, elle est nommée « Nouvelle artiste féminine » lors des Academy of Country Music Awards[78] ainsi que l'« artiste féminine préférée de la country » lors des American Music Awards[79]. Elle reçoit sept BMI Awards pour les singles de son album Taylor Swift[80]. Elle est également nommée lors des Grammy Awards 2008 dans la catégorie « Meilleur nouvel artiste », mais c'est Amy Winehouse qui est récompensée[81].

Fearless et collaborations (20082009)

En , Swift fait paraître son deuxième album, Fearless. Elle écrit à elle seule sept chansons, dont deux singles, et coécrit les six autres avec Liz Rose (en), John Rich, Colbie Caillat et Hillary Lindsey (en). Elle coproduit également l'album avec Nathan Chapman. Musicalement, l'album est décrit comme « bruyant avec des guitares et des refrains peu entraînants », avec « un peu de violon et de banjo cachés dans le mélange[82]. » The New York Times décrit Swift comme « l'une des meilleures auteures de musique pop, pragmatique avant tout, et plus en contact avec sa vie intime que la plupart des adultes[83]. » The Village Voice a l'impression « qu'elle exposait la sagesse surnaturelle et l'inclusivité [...] évitant magistralement les pièges typiques du chroniqueur trop banal ainsi que des fausses profondeurs[84]. » Rolling Stone remarque que malgré son « professionnalisme presque impersonnel » basé sur des automatismes couplet-refrain-pont, ses chansons dégagent une naïveté d'adolescente qui est « très intime et authentique »[82]. USA Today trouve cela « plaisant d'entendre une jeune adulte talentueuse aux allures d'adolescente[85]. » The New Yorker décrit l'album « sans fausse note », ajoutant que la meilleure étant Fifteen « restera dans les esprits pendant des années[55]. » Entertainment Weekly note cependant qu'il plairait surtout aux jeunes filles « elle donne l'impression d'être une vraie adolescente et pas une Lolita, peste et fabriquée » mais déclare aussi que cela serait « excitant de voir son talent précoce évoluer[86]. » Le critique musical Robert Christgau décrit Swift comme « une force rare et impossible et une adolescente très talentueuse[87]. »

Swift organise par la suite une énorme tournée promotionnelle de Fearless. Un épisode de The Ellen DeGeneres Show est d'ailleurs dédié pour le lancement de l'album[64] et Swift apparaît dans plusieurs talk show[88]. Elle communique avec ses fans via Twitter et Skype[64]. Elle lance une ligne de robes d'été avec la marque L.e.i. pour Walmart[89], des cartes de vux, et des poupées[90],[91]. Elle devient également porte-parole pour les Predators de Nashville ainsi que pour Sony Cyber-shot, et participe à la publicité du jeu vidéo Band Hero[92]. Swift rend hommage à de nombreux artistes lors de ses prestations télévisées : Drive (For Daddy Gene) d'Alan Jackson pour l'évènement CMT Giants[93], Run de George Strait, et elle participe au concert télévisé du groupe Def Leppard à Nashville[94]. En 2009, elle joue sa chanson Fifteen aux côtés de Miley Cyrus lors des Grammy Awards[95], rape aux côtés de T-Pain lors des CMT Awards[96], puis présente le Saturday Night Live[97]. Le premier single de l'album intitulé Love Story sort en , devient le deuxième single le plus vendu de tous les temps, et se classe à la quatrième place au Billboard Hot 100. Entre 2008 et 2009, elle fait paraître quatre singles : White Horse, You Belong with Me, Fifteen et Fearless. You Belong with Me est le mieux vendu, classé à la seconde place au Billboard Hot 100[98]. L'album atteint la première place du Billboard 200 après s'être vendu à plus de 592 304 d'exemplaires la première semaine après parution. Fearless est resté au total 11 semaines non-consécutives en tête du Billboard 200[99], il recense depuis plus de 8,6 millions d'exemplaires vendus dans le monde en 2008[100] et devient l'album le mieux vendu de 2009[101].

Swift effectue sa première tournée en tête d'affiche entre et . Parmi les 105 dates de sa tournée Fearless Tour, elle effectue 90 dates en Amérique du Nord, 6 en Europe, 8 en Australie, et une en Asie[102]. La mise en scène élaborée comprend un château de conte de fées et un kiosque d'école secondaire[103] ; elle reprend également la chanson What Goes Around... Comes Around de Justin Timberlake en la mélangeant avec sa chanson You're Not Sorry[104]. Durant sa tournée nord-américaine, elle est rejointe par Katy Perry, Faith Hill et John Mayer[105],[106],[107]. Justin Bieber, Kellie Pickler et Gloriana assurent la première partie de ses concerts. En tout, la tournée rassemble plus de 1,1 million de fans et rapporte 63 millions $[108]. Un documentaire sur sa tournée est ensuite diffusé à la télévision américaine sous le titre de Journey to Fearless puis paru en format Blu-Ray[109]. Entretemps, elle assure la première partie de Keith Urban pour sa tournée Escape Together World Tour[110]. En , elle enregistre une nouvelle version du titre American Girl de Tom Petty[111] et continue de faire son entrée en scène avec cette reprise.

Fearless remporte plusieurs récompenses et devient l'album le plus récompensé dans toute l'histoire de la musique country[112]. Swift devient la plus jeune artiste, et l'une des six femmes nommées « Artiste de l'année » par la Country Music Association[113]. Fearless remporte également le prix de l'« Album de l'année[113]. » Les American Music Awards récompensent Swift dans les catégories « Artiste de l'année » et « Album country préféré[114]. » Elle remporte également quatre BMI Awards[115]. Billboard la nomme « Artiste de l'année 2009[116]. » Elle fait aussi partie de la liste des « 100 personnes les plus influentes » en 2010[117].

Elle participe au quatrième album de John Mayer en faisant les churs sur son single, Half of My Heart en . John Mayer écrit la chanson en hommage à Tom Petty et Fleetwood Mac : « J'ai pensé : Eh bien, si cela serait ma lettre d'amour pour ce genre de musique, qui serait la Stevie Nicks dans cette équation  Et j'ai pensé : Cette Taylor Swift va être là pendant longtemps[118]. » Entre 2008 et 2009, Swift collabore avec de nombreux artistes. Elle coécrit un single de Kellie Pickler, Best Days of Your Life (2008), sur lequel elle fait les churs[119]. Elle coécrit deux chansons pour le film Hannah Montana, le film (2009) - You'll Always Find Your Way Back Home et Crazier - avec Martin Johnson et Robert Ellis Orrall (en)[120]. Elle chante également en duo avec le groupe Boys Like Girls intitulé Two Is Better Than One (2009), écrit par Martin Johnson[121]. En , elle enregistre deux chansons : Today Was a Fairytale pour la bande originale du film Valentine's Day[122] puis une reprise de Breathless de Better Than Ezra pour l'album Hope for Haiti Now[123].

MTV Awards et polémique aux VMA (20092010)

En , Swift devient la première artiste de country à remporter un MTV Video Music Awards à la nomination du single You Belong with Me dans la catégorie « Meilleur clip de l'année d'une artiste féminine[124]. » Son discours de remerciements est interrompu par le rappeur Kanye West, déjà impliqué dans plusieurs scandales pendant des cérémonies de remise de prix[125]. Kanye West déclare que Beyoncé méritait de remporter ce MTV Video Music Awards pour le « Meilleur clip de l'année d'une artiste féminine » car, selon lui, son clip Single Ladies (Put a Ring on It) est « le meilleur clip de tous les temps. » La foule hue Kanye West[126], incitant ce dernier à leur faire un doigt d'honneur. Il redonne ensuite le micro à Swift alors bouche bée[126]. Dans les coulisses, Swift est aperçue en pleurs[126]. Selon Rolling Stone, lors d'une confrontation entre la mère de Swift et Kanye West, ce dernier a « présenté ses excuses du bout des lèvres et a ajouté qu'il pensait toujours que le clip de Beyoncé méritait de gagner[127]. » Kanye est donc renvoyé de la cérémonie[126]. Plus tard, lorsque Beyoncé remporte le MTV Video Music Awards pour la « Vidéo de l'année », elle invite Swift à la rejoindre sur scène afin de terminer son discours de remerciements[126].

Dans la salle de presse de la cérémonie, des journalistes demandent à Swift si elle éprouvait de la « rancune » envers Kanye West : « Je ne le connais pas et je ne l'ai jamais rencontré, donc... Je ne veux rien commencer parce que ce soir, je passe une bonne soirée[127],[128]. » L'incident de cette soirée attire l'attention des médias et inspire beaucoup de mèmes Internet[129]. Le Président Barack Obama qualifie lui-même Kanye West de « crétin », et l'ancien Président Jimmy Carter déclare que l'interruption de Kanye était « totalement déplacée[130]. » Son comportement est ensuite critiqué par des célébrités telles que Eminem, Snoop Dogg et Madonna[131],[132]. Kanye s'excuse pour son emportement verbal sur deux blogs et même lors de son passage sur le plateau du Jay Leno Show[126],[133]. Il maintient, cependant, les propos qu'il a dit ce soir-là en disant que même s'il trouve que Swift est « très talentueuse, le clip de Beyoncé était le meilleur de cette décennie. J'ai donné ma récompense à OutKast parce qu'il le méritait plus que moi... Je ne suis pas fou, je suis juste réaliste[134]. » Deux jours plus tard, Swift déclare que Kanye ne lui avait pas reparlé depuis l'incident[135]. Kanye la contacte ensuite afin de lui proposer de s'excuser en personne ce que Swift accepte : « Kanye m'a appelé et il était vraiment sincère lorsqu'il m'a présenté ses excuses[136]. » Elle refuse d'aborder l'incident lors des interviews pour que ça ne devienne pas un « plus gros problème » : « cela s'est passé à la télévision, alors tout le monde a vu ce qui s'est passé... Je ne ressens pas le besoin de continuer d'en parler[137]. » Il est dit que l'incident et l'attention des médias autour de cet incident fait de Swift « une célébrité de bonne foi[138]. »

En , Swift remporte quatre Grammy Awards sur un total de huit nominations[139]. Fearless est nommé « L'album de l'année » et « Meilleur album country » tandis que White Horse est nommé la « Meilleure chanson country » et « Meilleure performance d'une artiste country féminine[140]. » Elle est la plus jeune artiste à avoir remporté le Grammy Awards dans la catégorie « Album de l'année[141]. » Pendant la cérémonie, elle joue les chansons Rhiannon - de Stevie Nicks - et You Belong with Me avec Stevie Nicks. Mais ses deux prestations sont négativement accueillies et suscitent une réaction très répandue des médias[138],[142]. Sa voix est décrite comme étant « fortement fausse », « étonnamment mauvaise » et « incroyablement pitoyable[143],[144]. » Alors que The New York Times trouve cela « intéressant de voir quelqu'un aussi talentueux commettre la bourde occasionnelle » et décrit Swift comme étant « la nouvelle star pop la plus importante depuis ces dernières années[141], » Bob Lefsetz (en), une personnalité dans l'industrie musicale, prédit que sa carrière s'arrêtera du jour au lendemain. Il lance publiquement un appel au père de Swift afin qu'il embauche un « agent de publicité des crises » pour gérer l'histoire car « Taylor est trop jeune et stupide pour comprendre l'erreur qu'elle vient de faire[145],[146]. » En , Stevie Nicks défend Swift en déclarant : « Taylor me fait penser à moi avec sa détermination et son caractère enfantin. C'est une naïveté qui est tellement spéciale et tellement rare. Cette fille écrit des chansons qui font chanter tout le monde, comme Neil Diamond ou encore Elton John... L'artiste féminine de rock-'n'-roll-country-pop est revenue et elle s'appelle Taylor Swift. Et ce sont des femmes comme elle qui vont sauver l'industrie musicale. »[117].

À la suite de l'incident aux MTV Awards en 2009, Kanye West utilise son compte Twitter en pour présenter des excuses à Swift, la référant comme « une petite fille avec des rêves comme nous tous » : « J'ai écrit une chanson pour Taylor Swift, c'est si beau et je veux qu'elle l'ait. Si elle la refuse, alors je la chanterai pour elle[147]. » Plus tard, lors MTV Video Music Awards 2010, Swift joue la chanson Innocent, adressée à Kanye West et que The Washington Post décrit comme étant « un petit chef-duvre d'agressivité passive, une vivisection déguisée en une offrande de paix[148]. » Les critiques musicales trouvent sa performance trop sérieuse et « mesquine »[149],[150]. En , Kanye West déclare que c'était une « erreur » d'avoir nommé l'album Fearless le meilleur album de l'année lors des Grammy Awards[151]. En , Kanye déclare qu'il ne voyait pas en quoi son interruption lors des VMA 2009 était « si arrogante » et décrit ses actions comme étant « désintéressées »[152]. Il ajoute aussi que c'était « irrespectueux » et « attardé » pour Swift d'avoir été nommé dans la même catégorie que Beyoncé[153]. Il clame que grâce à son intervention, Swift a « fait la Une d'une centaine de magazines et a vendu plus d'un million d'albums en une semaine[153]. » Il clame également que « si je n'avais pas été saoul, j'aurais pu rester sur scène plus longtemps Taylor n'a jamais pris ma défense dans aucune interview. Et elle montait les vagues, elle montait et montait[154],[155]. » Lors du Costume Institute Gala en , Swift et Kanye se sont retrouvés face à face sur le tapis rouge ; ils se sont serré la main[17].

Speak Now (20102011)